Le management de l’énergie en industrie agroalimentaire

Performance énergétique et maîtrise des risques en industrie agroalimentaire

Une grande partie des dossiers a pour but de vous fournir des informations vous permettant de mieux appréhender les spécificités du management de l’énergie en industrie agroalimentaire.  Et ceci, dans le but d’améliorer votre performance énergétique.

« Ce qui ne peut pas être mesuré ne peut pas être géré. »

Encore faut-il savoir ce qu’il faut mesurer pour pouvoir agir efficacement.

 

L’énergie en industrie agroalimentaire comprend également un autre grand thème: la gestion des risques, à ne pas négliger dans le cadre d’une démarche RSE, mais aussi tout simplement pour la pérennité de l’entreprise :

  • la sécurité alimentaire,

  • la sécurité des hommes, des biens

  • et l’impact environnemental.

 

 L’eau en agroalimentaire:

L’eau tient souvent une grande place: pour le nettoyage, le transport, le traitement des produits, mais également comme fluide caloporteur sous forme liquide et gazeux (vapeur). Intimement liée aux différentes énergies employées sur un site, « entrant » comme l’électricité ou les combustibles, il faut gérer  l’eau comme une « énergie ».

 

1. La performance énergétique:

En fonction des sites, le poids de l’énergie varie fortement. Pour certains, elle représente 6 ou 7% des coûts d’exploitation. Alors que pour d’autres, elle peut dépasser les 30%. A cela vous ajoutez la taille du site,  ses moyens et vous aurez  un intérêt porté à ce sujet qui varie fortement.

Dans tous les cas l’approche reste la même car les enjeux sont identiques:

  • l‘objectif: diminuer les coûts énergétiques avec un minimum de moyens.
  • la finalité:  fournir une énergie de qualité en quantité suffisante.

Pour mieux appréhender l’aspect quantitatif, vous trouverez une série de thèmes que je vous invite à consulter dans l’ordre proposé :

Management énergie industrie agroalimentaire

  • audit et connaissance de vos installations
  • investir pour économiser
  • ratios et indicateurs de pilotage
  • le management de l’énergie au quotidien
  • boîte à outils: formules, données, astuces et points clés
  • boîte à outils: le management de l’énergie

 

2. La gestion des risques :

L’électricité est utilisée directement dans les process, souvent pour sa force motrice (via les moteurs), les commandes et l’éclairage.  Cette énergie est également transformée et véhiculée dans le site de production grâce à des fluides. Pour citer les plus courants : l’air (sous forme d’air comprimé et l’air conditionné), les fluides frigorigènes (l’ammoniac, CO2, HFC, …), l’eau (froide, glycolée, …).

Les combustibles sont utilisés en direct pour quelques applications (séchage, cuisson). Là aussi, un fluide sert souvent d’intermédiaire : l’eau (chaude, vapeur), l’air et pour des applications plus spécifiques des fluides caloporteurs.

Tous ces fluides arrivent dans le process par de nombreuses tuyauteries, venant de forages, de chaufferies ou de salles de compression souvent externalisées. Ils passent par des échangeurs, subissent des traitements chimiques. Ils doivent être sous contrôle (étudiés et surveillés) pour éviter de se retrouver un jour face à une crise alimentaire. Ce travail est réalisé dans le cadre de l’étude HACCP et les différents aspects (risques bactério, chimiques et corps étrangers) sont concernés. Une organisation stricte, structurée et surtout compétente est indispensable. L’équipe HACCP doit comprendre un membre compétent et impliqué dans ce domaine.

La seconde raison qui doit vous pousser à conserver la connaissance et la maîtrise des fluides sont les risques humains et environnementaux. Là aussi, il y a une grande variété de risques, mais ils sont souvent bien mieux encadrés par des réglementations (lourdes, complexes et en constante évolution). L’appui et la surveillance par de nombreux organismes de contrôle s’en trouvent d’autant plus justifiés …

Sur ce thème vous trouverez :

  • des check-lists par fluide pour vous aider à compléter votre étude HACCP.
  • la réglementation (avec quelques liens vers d’autres sites)
  • les interventions sur les fluides et la consignation.

 

La suite: La performance énergétique                                                                              Aller à : La gestion des risques

Pour plus d’informations: Me contacter